La belle mobilisation des familles d'accueil de PSE en faveur des enfants en danger dans leur famille : Pour un Sourire d'Enfant

La belle mobilisation des familles d'accueil de PSE en faveur des enfants en danger dans leur famille

Portrait d'une famille d'accueil de PSE

Depuis le début de la crise sanitaire, les familles d'accueil de PSE se mobilisent pour prendre soin des enfants qui ne peuvent pas rentrer chez eux.

Depuis sa création il y a 25 ans, PSE a toujours eu pour mission de protéger les enfants les plus vulnérables, notamment en leur proposant un hébergement sécurisé. Pour cela, en plus de son pensionnat pour les enfants en danger dans leurs familles et de son internat pour les jeunes qui habitent trop loin de PSE, l'association a fait appel à des familles d'accueil, pouvant héberger et s'occuper de ceux qui en ont le plus besoin ! 

Les familles d'accueil aident les enfants de PSE pendant la crise de la Covid-19

Fin février, en raison d'une reprise de l'épidémie de la Covid-19 à Phnom Penh, la capitale, PSE a été obligée de fermer de nouveau ses portes aux enfants pris en charge dans ses programmes. Comme l'année dernière, lors de la toute première fermeture du Centre, les 12 mêmes familles d'accueil se sont portées volontaires pour héberger, dans l'urgence, les enfants du pensionnat et de l'internat qui ne pouvaient pas rentrer chez eux. 

Pour Heng Kang Mouy et son mari, famille d'accueil depuis quelques années déjà et qui hébergent six enfants de PSE au quotidien, le défi est cette fois bien plus grand puisque le couple accueille en ce moment... 23 enfants de 9 à 19 ans ! 

Karuna, entourée de sa mère d'accueil et d'autres enfants pris en charge avec elle
Karuna cuisine avec sa mère d'accueil et d'autres jeunes pris en charge avec elle
Karuna et d'autres jeunes pris en charge dans la famille d'accueil

Karuna, étudiante à l'école de Gestion et Vente et interne à PSE, est l'une d'entre eux. Elle raconte son quotidien.

« Vivre dans une même famille à plus de 20 enfants, cela peut paraître compliqué, mais pour autant, tout se passe bien ! En réalité, on n'a pas le temps de s'ennuyer : chaque jour, nous suivons nos cours en ligne. Puis on s'aide les uns les autres pour faire nos devoirs. Le reste du temps, on s'occupe beaucoup tous ensemble : on joue, on prend des photos, on danse, on dessine, et surtout, on cuisine !

Lorsqu'on le pouvait encore, on allait aussi dehors jouer au foot ou nous promener, toujours avec des masques. Mais depuis quelques jours, notre quartier a été placé en zone rouge, ce qui veut dire que nous n'avons plus le droit de sortir de nos maisons, sauf urgence, afin de limiter le risque de transmission de la Covid-19. Nous ne pouvons pas, par exemple, aller faire des courses.

Heureusement que ma mère de famille d'accueil, aidée de PSE, a pu faire le stock de nourriture avant, et que des paniers repas vont nous être distribués. Mais même si désormais la situation est plus compliquée et peut parfois être assez stressante, cela ne nous empêche pas de nous sentir bien tous ensemble et de passer de très bons moments ! »

Karuna avait également témoigné en avril 2020, lors de la première fermeture de PSE. Découvrez son témoignage !

Portrait de Karuna

Un accueil dans la protection et l'amour

Les familles d'accueil et PSE, c'est une histoire qui dure depuis presque toujours ! Un peu plus d'un an après le lancement de l'association au Cambodge en 1995, Marie-France et Christian des Pallières se sont vite rendu compte de nouveaux besoins des enfants travaillant sur la décharge. En plus de les aider à se nourrir tous les jours, d'être scolarisés et soignés, les fondateurs de PSE ont décidé d'aller plus loin en proposant aux enfants les plus vulnérables un endroit où vivre tout en se sentant protégés et aimés !

Des enfants et jeunes d'une famille d'accueil PSE en train de faire leurs devoirs

Des enfants accueillis dès le plus jeune âge

L'attention s'est rapidement portée sur la mise au point d'un système de familles d'accueil locales. Ainsi, les enfants orphelins, victimes de violence ou ayant besoin de plus d'attention et de soin sont recueillis au sein d'un environnement sécurisé et chaleureux et ils sont encadrés par des adultes aimants et bienveillants. Mais surtout, normalisés au rythme d'une vie de famille cambodgienne, avec des règles à respecter et d'autres enfants avec lesquels il faut apprendre à cohabiter. 

PSE fait appel à 12 familles d'accueil vivant à proximité de son centre, qui accueillent les enfants les plus vulnérables du nourrisson à l'adolescence ! La plupart du temps, plusieurs enfants sont accueillis en même temps par les familles, mais toujours en petit comité, afin que chaque enfant puisse trouver sa place et s'épanouir au sein de sa nouvelle famille. 

Des familles choisies avec précaution

Avant de faire partie de la boucle des familles d'accueil de PSE, chaque foyer est choisi avec précaution, pour garantir le bien-être total des enfants accueillis. 

Notre équipe sociale veille alors à ce que les parents d'accueil aient un intérêt profond et soient prêts à s'engager sur le long terme pour accueillir des enfants chez eux. Elle effectue également des enquêtes auprès du voisinage et de la police afin d'être certains que la famille est digne de confiance. 

Certaines familles d'accueil ont déjà été aidées par PSE dans le passé. Aujourd'hui, elles font le choix à leur tour d'aider les enfants dans le besoin. 

Des critères de sélection existent : le lieu de vie est important par exemple puisqu'il est nécessaire que les enfants s'épanouissent dans un environnement le plus sain possible, pour leur permettre de se développer physiquement, psychiquement et affectivement.