Journée internationale de l'éducation 2020

A l'occasion de la Journée internationale de l'éducation le 24 janvier, découvrez comment PSE agit en faveur de l'éducation des enfants pauvres du Cambodge.

L'éducation, un droit pour tous

Depuis sa création, PSE défend l'idée que chaque enfant doit pouvoir aller à l'école, non seulement pour apprendre à lire et à écrire et se former à un métier, mais aussi pour préparer son avenir et sa vie d'adulte. 

L'éducation est un droit fondamental, garanti par la Convention internationale des droits de l'enfant. Elle permet de lutter contre la pauvreté et de garantir la paix et l'égalité entre les sexes. Aller à l'école est le moyen d'avoir un avenir digne et de développer les outils nécessaires pour défendre un monde plus juste. 

Mais encore aujourd'hui, des milliers d'enfants ne vont pas à l'école : ils sont trop pauvres et doivent travailler pour subvenir aux besoins de leur famille. Au Cambodge, malgré des progrès certains en termes d'accès à l'éducation, il y a encore trop d'enfants qui ne peuvent pas suivre une scolarité qui leur permettrait pourtant, de briser le cycle de la pauvreté. 

Des actions concrètes en faveur de l'éducation  

Chaque année, des milliers d'enfants pauvres du Cambodge ont accès à l'éducation grâce aux actions de PSE. Christian et Marie-France des Pallières les fondateurs de l'association en ont fait la mission centrale de PSE, pour répondre à la demande des enfants : « aller à l'école, comme les autres enfants ».

L'association offre des programmes de scolarisation complets et adaptés aux besoins des enfants. 

Les enfants qui n'ont pas un retard scolaire trop important par rapport à leur âge sont scolarisés dans les écoles publiques de leur quartier. PSE fournit le matériel scolaire, les uniformes, le transport (bus ou vélo), un repas, une aide à l'orientation et assure le suivi des présences et des résultats des enfants. Pour les élèves qui rencontrent des difficultés scolaires, ils sont accueillis par demi-journée à PSE pour des cours de soutien

Quant aux enfants qui ont un retard scolaire très important, ils sont accueillis à plein temps dans notre école de rattrapage scolaire où ils étudient le programme de deux niveaux en une année. 

Un élève à PSE
Marie-France des Pallières avec une jeune fille prise en charge par PSE

Garantir une scolarité complète grâce au parrainage

Le travail de PSE est indispensable : il permet aux enfants de réaliser leur rêve d'aller à l'école et de retrouver l’espoir d’un avenir digne.

Mais apprendre prend du temps, tout comme se former à devenir un citoyen responsable et sortir définitivement de la misère. En moyenne, les enfants pris en charge par PSE restent 10 ans dans les programmes. C’est pourquoi PSE a mis le système du parrainage : une garantie de pouvoir prendre charge les enfants jusqu’au bout de leur scolarité, jusqu’à ce qu’ils trouvent un métier qui leur permettra de vivre dignement.

Nous ne pouvons pas laisser d'enfants au bord du chemin. Aidez-nous à défendre le droit à l'éducation pour tous les enfants en vous engageant auprès de PSE : www.pse.ong/parrainer
Vous recevrez des nouvelles de nos enfants chaque trimestre, au travers d'une lettre écrite par Marie-France des Pallières, la fondatrice de PSE, qui habite au coeur de l'école PSE et qui porte toujours une grande attention aux enfants accueillis par l'association. Vous recevrez également un supplément destiné à vos enfants ou petits-enfants : Le Journal de Chenda. 

Le Journal de Chenda, éduquer les enfants en France à la solidarité

En devant parrain, vous agissez directement en faveur de l'éducation car vous permettez à un ou plusieurs enfants d'aller à lécole. Vos enfants ou petits-enfants bénéficient quant à eux d'une ouverture aux autres grâce au Journal de Chenda, un supplément destiné aux enfants. 

Ce petit journal écrit pour les enfants a pour but d'éveiller leur intérêt pour le Cambodge et de leur apprendre, avec un langage adapté à leur âge, l'importance de l'ouverture aux plus fragiles et de la solidarité. Dans chaque numéro, ils découvriront une rubrique sur le Cambodge pour éveiller leur intérêt pour ce pays, des informations sur PSE et comment à leur niveau (ou avec leurs écoles), ils peuvent eux-aussi aider les enfants du Cambodge. 

Je découvre le premier numéro du Journal de Chenda

Mes meilleurs souvenirs d'école

Découvrez les meilleurs souvenirs d'école de Rastana et Sreykhay, deux étudiants à PSE. Grâce à l'association, ils peuvent être scolarisés et apprendre un métier. Tous les deux peuvent rêver à un bel avenir !

Rastana

"J'aime beaucoup aller à PSE, ça fait 5 ans et j'apprends toujours autant ! Ce que je préfère, ce sont les cours de khmer et d'anglais. 

Mon meilleur souvenir ? Il faut forcément partie des activités extra-scolaires que PSE organisent après les cours ! J'hésite entre l'organisation du spectacle "PSE a du talent" où plein d'enfants sont monté sur scène pour présenter leurs talents ou les célébrations du Nouvel An Khmer, c'est toujours une fête à PSE ! 

Mon rêve c'est de devenir cuisinier alors j'espère vraiment pouvoir intégrer la formation professionnelle d'hôtellerie de PSE"

 

Sreykhay

"On est beaucoup à venir étudier à PSE et comme il y a beaucoup d'opportunités, chacun trouve ce qui lui plait ! Moi, je voudrais travailler dans les ressources humaines plus tard. 

Je suis vraiment reconnaissante de bénéficier de tout ce que l'association m'offre : je dors, mange et étudie gratuitement. 

Mon meilleur souvenir à PSE ? C'est quand nous, les étudiants, avons organiser une activité de nettoyage des rues autour de l'école. Je me suis dit que moi aussi je pouvais apporter mon aide à la société, je me suis sentie vraiment utile !"