Faciliter l’insertion professionnelle par des activités pratiques :

Faciliter l’insertion professionnelle par des activités pratiques

Des étudiants en atelier pratique lors de la semaine des conférences à l'école de gestion et vente

Les étudiants de l'école de gestion et vente ont profité de l'expérience de professionnels du secteur aux cours d'ateliers pratiques.

Depuis la création de l'Institut de Formation Professionnelle en 2001, Pour un Sourire d'Enfant offre une large place à la pratique dans ses formations, afin de faciliter l'insertion professionnelle des élèves, qui doivent être opérationnels dès l'obtention de leur diplôme. Au moins de juin, plusieurs activités ont été organisées au sein de l'école de gestion et vente à Phnom Penh, dans le but de compléter la formation des jeunes et les préparer au monde du travail. 

Une semaine de conférences données par des professionnels du secteur

Dix professionnels, spécialisés en ressources humaines, comptabilité / finance et vente / marketing, sont venus à PSE pour intervenir auprès des professeurs et des étudiants de l’école de gestion et vente. Le matin, des conférences pour les professeurs étaient organisées ; puis l’après-midi, des ateliers pratiques étaient proposés aux étudiants, animés par les professionnels et leurs professeurs. Ces derniers pouvant ainsi appliquer les connaissances apprises le matin.

Cette année, grâce aux intervenants, il y a eu des présentations sur des thématiques essentielles dans la formation des jeunes : le recrutement, la formation au sein de l’entreprise, l’audit, les règles de base de la comptabilité, les opérations entrantes et sortantes en comptabilité, les techniques de vente en BtoB…

Ces quelques jours d’échanges ont permis un beau partage d’expérience entre nos jeunes et le monde de l’entreprise !

Des conférenciers bénévoles avec les étudiants de l'école de gestion et vente
Portrait d'Anne Suquet, bénévole à PSE

Un projet mis en place grâce à Anne Suquet, bénévole dynamique

A l'origine de ce projet, Anne Suquet s'attelle à l'organisation des conférences et s'assure, avec les professeurs, que les présentations correspondent à leurs attentes et à leurs besoins. 

Son lien avec Pour un Sourire d'Enfant a débuté en 2020, grâce à l'antenne de PSE à Hong Kong, où elle était alors expatriée avec sa famille. Avec d'autres bénévoles, elle a eu l'occasion de venir passer quelques jours au sein du Centre PSE à Phnom Penh. « Nous y sommes allés avec mon mari et notre fille qui avait 17 ans. Nous avions envie de vivre une expérience ensemble et qui ait du sens. Nous avons vite compris, qu'en plus de soutenir financièrement l'association, nous pouvions partager nos compétences avec les professeurs et les étudiants. L'idée d'organiser des conférences avec des professionnels a vite émergé ».

Alors rapidement, Anne et un groupe de bénévoles se lancent. « Au début, à cause du Covid, les conférences se déroulaient en ligne. Pour cette 4e année, tout s'est fait en présentiel, et on se rend compte que c'est ce qui fonctionne le mieux » explique Anne. « A la fin de chaque session de conférences, je fais un bilan avec l'équipe de l'école de gestion et vente pour voir ce qu'il faudrait améliorer et les sujets qui les intéressent. A partir de là, nous bâtissons le programme de l'année suivante ».

« Ce qui me plait dans ce programme, c'est qu'il y a un lien avec mon métier de professeur. Je suis heureuse de participer à la formation des professeurs et des étudiants, avec des outils adaptés et un objectif pédagogique clair ».

Être intervenant

Pour Pierre et sa femme, Pour un Sourire d'Enfant est une histoire de famille. Quand ils ont entendu parler de la semaine des conférences, leur participation a été naturelle. Pierre a présenté son expérience en tant que directeur financier. « En amont, on demande aux professeurs sur quels sujets nous pouvons les aider. Par exemple, cette année, nous avons fait un focus sur l'audit. Avoir leurs retours nous a permis d'arriver plus confiant » explique-t-il. 

« Les étudiants ont bien participé et étaient engagés, plus que ce à quoi je m'attendais. Ils posaient beaucoup de questions, ce qui témoignaient de leur intérêt pour la présentation, c'était super ! Honnêtement, j'en retiens le plaisir d'avoir pu échanger avec les étudiants et l'espoir d'avoir une continuité, c'est-à-dire qu'ils puissent se servir de ce qu'on leur a appris. On espère aussi que notre rencontre aura eu un impact, qu'on a réellement été utile, qu'on les a aidés ! »

Pierre et sa femme étaient accompagnés de leurs enfants. « Nous avons aussi voulu faire germer une petite graine dans leurs esprits sur l'intérêt des démarches de volontariat, des expériences humaines, sur les valeurs du partage et de l'ouverture d'esprit mais également sur l'engagement ».

Pierre, conférencier bénévole à PSE
Hélène, entourée des étudiants de l'école de gestion et vente

Hélène, qui travaille pour un des partenaires de PSE, la société Equancy, est quant à elle venue de France pour animer des conférences et des ateliers sur le thème du recrutement, sa spécialité.

« L’objectif premier était de partager mon expertise, mais j’étais heureuse de pouvoir découvrir PSE de l’intérieur car c’est une association qui me touche beaucoup » explique-t-elle.

« Avec les professeurs, j’avais axé ma présentation sur tout le processus de recrutement afin d’en balayer tous les aspects. C’était très intéressant car ils ont posé plein de questions et nous avons beaucoup échangé ! Avec les étudiants, c’était vraiment des ateliers pratiques où ils réfléchissaient en groupe et il y avait un temps de mise en pratique ».

« Être sur place m’a permis de mieux comprendre la misère dans laquelle les jeunes vivent. C’était même déroutant de les voir tous beaux dans leurs uniformes et d’imaginer la misère dans laquelle ils allaient rentrer chez eux le soir. Et en même temps, ils sont souriants et reconnaissants de voir ce que tout le monde fait pour eux ».

Une expérience vraiment touchante pour Hélène, qui espère pouvoir renouveler cette belle expérience.  « Emotionnellement, c’était fort de rencontrer ces professeurs et ces étudiants ! Alors foncez vous aussi, il n’y a rien de tel que de rencontrer ces jeunes ! » conclut-elle.

Le retour positif des participants

Ces conférences permettent aux professeurs de l'école de gestion et vente d'élargir leurs comptences et aux élèves de développer leurs compétences. 

In est étudiante en deuxième année de la filière digitale et sera diplômée en octobre. Elle a assisté aux présentations et partage son expérience. « J'ai participé à un atelier sur l'empreinte environnementale du numérique. Nous avons réalisé une fresque du climat qui explique l'impact du téléphone ou de l'ordinateur sur l'environnement, tels que les émissions de gaz ou les atteintes à la biodiversité. La conférence était passionnante, on découvre plein de choses et comme c'est en anglais, on améliore aussi notre compréhension de la langue. C'était super ! »

Portrait d'In, étudiante à l'école de gestion et vente de PSE
Portrait de Sina, professeure à l'école de gestion et vente de PSE

Les professeurs profitent également de ces confnérences pour affiner leurs connaissances et s'en inspire pour leurs futurs cours. Sina fait partie des premières bénéficiaires de PSE. Diplômée en 2006 de l'école de gestion et vente en comptabilité, elle a décidé après quelques années de revenir à PSE, en tant que professeur cette fois. « J'ai senti qu'il était temps pour moi de revenir et de partager mon expérience » explique-t-elle. Présente lors de cet événement, elle est ravie de cette initiative. « J'ai participé pour la seconde année consécutive à une conférence sur la vente en BtoB. Je trouve cela agréable de pouvoir se former auprès de professionnels même après avoir fini ses études. Pour moi, on peut apprendre à n'importe quel âge, l'important c'est d'en avoir envie. Je suis persuadée que ces conférences vont me permettre d'améliorer mes cours, en les rendant plus intéressants et plus construits ».

La préparation de l'édition 2025

Anne commence déjà à planifier la prochaine session. « Chaque année, on a besoin de volontaires prêts à venir donner de leur temps, des professionnels des ressources humaines, du marketing, de la vente, de la finance et de la comptabilité ».

Pour participer, pas besoin d'être professeur ou d'avoir une expérience dans la formation, il faut surtout avoir envie de partager ses compétences ! « Ce sont des moments d'émotions partagés avec les Cambodgiens, qui sont très accueillants, très chaleureux et très souriants ! Ce projet renforce le sens qu'on veut donner à sa vie. On se sent utile, tout en apprenant énormément » explique Anne. 

Pour en savoir plus ou participer au projet, contactez Anne Suquet (nanou.suquet@gmail.com). 

Une série d'entretiens blancs

Les élèves de l’école de gestion et de vente ont aussi eu l’opportunité de participer à une session annuelle d’entretiens blancs pour se préparer à intégrer le monde du travail.  De 8h à 17h, une vingtaine d’intervenants extérieurs sont venus aider les étudiants à préparer leur insertion sur le marché du travail.  Cet exercice est très important pour les futurs diplômés puisqu’il leur permet de se sentir à l’aise à l’oral et d’avoir un retour sur leur présentation ! Pour un Sourire d’Enfant met un point d’honneur à allier un apprentissage théorique à une formation pratique, notamment aux côtés d’entreprises partenaires, pour assurer un meilleur avenir aux étudiants !

« Chaque examinateur est en binôme avec le représentant d'une entreprise. Les entretiens durent environ 20 minutes, puis on leur fait un retour. Cela les prépare à l'entrée dans la vie active » explique Kuoyneang, professeure à l'école de gestion et vente de PSE. 

Ces entretiens blancs renforcent les efforts faits pour donner aux élèves toutes les clés pour trouver un bon emploi. « Les entretiens m'ont beaucoup plu. Je souhaite travailler dans une entreprise internationale, ce qui était le cas des partenaires présents. En bonus, je suis intéressé par le secteur bancaire et j'ai eu l'opportunité de pouvoir échanger avec un professionnel de ce domaine ! » témoigne Kim, étudiant en ressources humaines. 

Après cette journée, certains partenaires gardent contact avec les étudiants et peuvent les recruter par la suite. 

Une étudiante en train de faire un entretien
Les étudiants en train de passer leur entretien blanc
Une étudiante en train de faire un entretien