Filmographie


LES PEPITES

Documentaire
Durée: 1h28
Sortie en France octobre 2016
Réalisateur: Xavier de LAUZANNE

Aujourd'hui, ils ont 25 ans et finissent leurs études ou commencent à travailler. Tous, lorsqu’ils étaient enfants, devaient fouiller, pour survivre, dans la décharge « à ciel ouvert » de Phnom-Penh, au Cambodge. C’est là que Christian et Marie-France, un couple de voyageurs français, les rencontrent, il y a plus de vingt ans. Ils décident alors de se battre sans limite pour sortir ces enfants de cet enfer. A ce jour, ils ont permis à près de 10.000 enfants d’accéder à l’éducation pour se construire un avenir.

 

 

LA DECHIRURE
(The killing fields)

Film
9 prix, 14 nominations
Durée: 2h18
Sortie en France Février 1985
Réalisateur: Roland JOFFE

À l'heure où le conflit américano-vietnamien déborde sur le territoire du Cambodge, Sydney Schanberg, un journaliste américain au New York Times, est un des rares reporters à être encore dans le pays au moment de la prise de Phnom Penh par les Khmers rouges. Seule l'intervention de son assistant cambodgien Dith Pran lui sauve la vie. Les deux hommes se réfugient à l'ambassade de France, mais alors que Shanberg parvient à regagner in extremis les États-Unis, Pran est déporté comme ses compatriotes dans un camp de travail. Le journaliste américain va faire tout son possible pour retrouver Pran. (source Wikipédia)


LE SOMMEIL D’OR

 

Film-documentaire
5 nominations
Durée : 1h40
Sortie en France : septembre 2012
Réalisateur : Davy Chou

Le cinéma cambodgien, né en 1960, a vu son irrésistible ascension stoppée brutalement en 1975 par l'arrivée au pouvoir des Khmers Rouges. La plupart des films ont disparu , les acteurs ont été tués et les salles de cinéma transformées en restaurants ou karaokés. Le sommeil d'or filme la parole de quelques survivants et tente de réveiller l'esprit de ce cinéma oublié. (source Allociné)

 

S 21

Film
2 nominations
Durée : 1h41
Sortie en France Mai 2003
Réalisateur : Rithy Panh

Au Cambodge, sous les Khmers rouges, S21 aussi appelé « Tuol Sleng » était le principal « bureau de la sécurité ». Dans ce centre de détention, un ancien lycée situé au cœur de Phnom Penh, près de 17 000 prisonniers ont été torturés, interrogés puis exécutés entre 1975 et 1979. Sept seulement ont survécu. Au moment du tournage, seuls trois d’entre eux étaient encore en vie, dont deux reviennent vingt-cinq ans plus tard témoigner, lors d'une confrontation avec leurs bourreaux (le peintre Vann Nath, l'un des protagonistes majeurs du film et l'un de ces deux survivants, est décédé le 5 septembre 2011).(source Wikipédia)


LE TEMPS DES AVEUX

 

Film
2 nominations
Durée : 1h35
Sortie en France : décembre 2014
Réalisateur : Régis Wargnier

Cambodge, 1971.Alors qu’il travaille à la restauration des temples d’Angkor, François Bizot, ethnologue français, est capturé par les Khmers rouges. Détenu dans un camp perdu dans la jungle, Bizot est accusé d’être un espion de la CIA. Sa seule chance de salut, convaincre Douch, le jeune chef du camp, de son innocence. Tandis que le français découvre la réalité de l'embrigadement des Khmers rouges, se construit entre le prisonnier et son geôlier un lien indéfinissable… (source Allociné)

 

L’IMAGE MANQUANTE

Documentaire
1 prix, 11 nominations
Durée 1h32
Sortie en France : octobre 2015
Réalisateur : Rithy Panh

« Il y a tant d’images dans le monde, qu’on croit avoir tout vu. Tout pensé. Depuis des années, je cherche une image qui manque. Une photographie prise entre 1975 et 1979 par les Khmers rouges, quand ils dirigeaient le Cambodge. A elle seule, bien sûr, une image ne prouve pas le crime de masse ; mais elle donne à penser ; à méditer. A bâtir l’histoire. Je l’ai cherchée en vain dans les archives, dans les papiers, dans les campagnes de mon pays. Maintenant je sais : cette image doit manquer ; et je ne la cherchais pas - ne serait-elle pas obscène et sans signification ? Alors je la fabrique. Ce que je vous donne aujourd’hui n’est pas une image ou la quête d’une seule image, mais l’image d’une quête : celle que permet le cinéma. Certaines images doivent manquer toujours, toujours être remplacées par d’autres. Dans ce mouvement il y a la vie, le combat, la peine et la beauté, la tristesse des visages perdus, la compréhension de ce qui fut. Parfois la noblesse, et même le courage : mais l’oubli, jamais. » (source Allociné)

DOGORA : Ouvrons les yeux

Film musical
Durée 1h20
Sortie en France : 2004
Réalisateur : Patrice Lecomte

Sans interview ni commentaires off, Patrice Leconte filme le Cambodge, sur une musique d'Etienne Perruchon interprétée par un choeur d'enfants bulgares, dirigé par Métodi Matakiev. Subjugué par les mille merveilles du territoire khmer, le cinéaste se laisse aller à un total abandon, livre des images virevoltantes et contemple des moments volés, tour à tour insouciants, graves, drôles, difficiles. Un défilé de bicyclettes devient un ballet contemporain, le trafic incessant des motos à Phnom Penh se mue en cacophonie assourdissante, le retour d'une écolière dans son village se métamorphose en un poème enfantin...  (Source : Télérama)

Remonter