PSE met en place l'école à distance pour ses élèves : Pour un Sourire d'Enfant

PSE met en place l'école à distance pour ses élèves

Un professeur donne un cours, filmé et retransmis en ligne

Depuis le 23 février, l'école PSE est fermée en raison d'une reprise épidémique au Cambodge. Pour autant, pas question de laisser nos élèves sans école ! 

Afin de garder le lien avec les enfants, maintenir la dynamique scolaire et éviter le décrochage, l'équipe éducative de PSE, soutenue par l'équipe sociale, a mis en place l'école à distance. Des cours en ligne sont ainsi proposés aux élèves de notre école de rattrapage et de notre Institut de Formation professionnelle à qui PSE prête des smartphones avec du crédit internet.

Phot Haia pendant un cours en ligne

Phot Haia, 28 ans, travaille à PSE depuis plus de deux ans comme professeur de mathématiques pour les élèves de notre école de rattrapage, qui permet de rattraper deux niveaux scolaires en un an. Alors que les périodes d'ouverture et de fermeture des écoles s'enchainent au Cambodge, Phot Haia a dû s'adapter, comme tous les professeurs de PSE. Il raconte comment depuis la nouvelle fermeture des écoles, il a fait évoluer ses méthodes d'enseignement pour faire cours à distance, depuis son écran d'ordinateur. 

Après un test avec 60 élèves de notre école de rattrapage, notre objectif est que 300 élèves bénéficient des cours en ligne d'ici fin avril. En juin, ce système devrait pouvoir profiter à 700 enfants, soit l'intégralité des élèves de notre école de rattrapage.

Une adaptation nécessaire pour la mise en place des cours en ligne

Les professeurs de PSE ont dû s'adapter pour faire cours en ligne, comme en témoigne Phot Haia. « Chaque jour, j'anime des cours en ligne que les élèves de l'école de rattrapage suivent en direct sur Facebook. Pendant mon cours, j'intéragis avec mes élèves qui peuvent m'envoyer par écrit leurs questions. Concrètement, je donne cours dans ma classe habituelle, mais devant des sièges vides et mon smartphone » explique le jeune professeur. Avec lui, un autre professeur vérifie que les enfants se connectent et aide ceux qui rencontrent des problèmes techniques.

Les élèves ont un planning strict à respecter selon les matières qu'ils suivent avec deux heures de cours en ligne le matin et deux heures l'après-midi. Entre-temps, ils travaillent en autonomie avec des exercices à faire et des leçons à apprendre. 

L'équipe pédagogique de PSE a mis en place un planning de répartition des cours pour que chaque professeur puisse organiser au mieux ses cours à distance. « Chaque jour, je fais cours via Facebook, entre 8h et 9h du matin » explique Phot Haia. « Et pour être le plus efficace possible, je dois bien me préparer en amont : pour chaque cours, je rédige un plan très détaillé et je prépare un support type Power Point que je partage à mes élèves. Cela leur permet d'avoir un support écrit sur lequel ils peuvent s'appuyer pendant le cours. Puis, pour vérifier que les élèves ont bien assimilé le cours, j'organise un examen une fois par mois, ce qui me permet de savoir si je dois revenir sur une leçon. »

Un système adapté à tous les enfants

Afin de s'assurer que tous les enfants aient bien accès aux cours, l'équipe pédagogique a remis en place pour les élèves n'ayant pas accès à internet le système de distribution de devoirs, utilisé lors de la première fermeture des écoles en mars 2020. 

« Des leçons et des exercices sont transmis aux élèves concernés en début de semaine. Nous les récupérons ensuite en fin de semaine pour les corriger et leur faire un retour écrit » explique Phot Haia.

Deux enfants de PSE suivent les cours en ligne

« On se rend compte de la volonté de nos élèves de s'en sortir »

« Avec les cours à distance, on se rend vraiment compte de la volonté de nos élèves de s'en sortir ! Car, malgré les difficultés qu'ils rencontrent et ces conditions particulières d'apprentissage, bien loin d'être optimales, je peux affirmer qu'ils font vraiment de leur mieux... » témoigne Phot Haia.

Les élèves doivent en effet faire face à des difficultés techniques : problèmes de connexion internet ou smartphone unique pour une fratrie. Mais pour le jeune professeur, la plus grande difficulté est de motiver les élèves à suivre les cours à distance. « Certains se connectent seulement pendant l'appel et se déconnectent dès que je les marque présent. D'autres ne rendent pas leurs devoirs en temps et en heure » explique-t-il. « Il nous faut donc trouver toujours plus de solutions pour pallier ce risque de décrochage scolaire ! »

Malgré ces risques, pris très au sérieux par l'équipe pédagogique de PSE, Phot Haia voit aussi des points positifs aux cours à distance. « Cela leur permet de gagner en autonomie et d'apprendre à s'organiser, même si ce n'est pas tous les jours facile. L'autre avantage est que je communique davantage avec les parents et les tuteurs de mes élèves : comme on sollicite leur aide, ils sont alors beaucoup plus impliqués dans la scolarité de leurs enfants qu'auparavant ! ».

Depuis fin avril, un confinement strict a été mis en place à Phnom Penh. Les professeurs continuent de donner leurs cours en ligne depuis chez eux, lorsque c'est possible. 

Pendant la crise, nous distribuons des paniers alimentaires à plus de 1 600 familles et prêtons des kits de connexion scolaire aux élèves pour suivre notre enseignement à distance, un dispositif indispensable pour garder le lien avec les enfants. (Les kits sont composés d'un smartphone et de crédit internet, et ne peuvent être utilisés que pour les activités scolaires).

Faites un don pour offrir des aides d'urgence aux enfants et à leur famille :

Des paniers alimentaires pour une famille pour deux mois
40€
Soit 14€
Après réduction fiscale

Prêt d'un kit de connexion scolaire à un élève
81€
Soit 28€
Après réduction fiscale

Réduction d'impôt égale à 66% du total des versements dans la limite de 20% du revenu imposable de votre foyer
En fonction de l'évolution de la situation des familles et de la date de retour à l'école des enfants (encore inconnue à ce jour), si besoin, une partie de votre don pourrait être affectée à d'autres aides d'urgence (aide pour payer les loyers, riz...) et autres besoins liés au dispositif d'enseignement à distance.